lundi 27 février 2017

Hankook ouvre son centre de test de pneus hiver en Finlande

Je reviens d'Ivalo, à 900 km au nord d'Helsinki. C'est dans cette partie de l'Europe, l'une des plus froides avec 138 jours de neige par an, que le fabricant de pneus coréen a choisi d'implanter son propre centre de test pour les pneus hiver. Auparavant, Hankook venait faire des tests quelques semaines par an. Mais, il a été jugé plus utile de se doter de son propre centre, en partenariat avec Test World (groupe Millbrook) qui est propriétaire de 400 hectares à Ivalo et propose même des tests toute l'année, avec un système de stockage de la neige qui permet de réaliser des essais en indoor.

samedi 25 février 2017

Tests de voitures autonomes : ils vont se généraliser en Europe

C'est une information qui n'est pas arrivée jusqu'à la France. Le 20 février dernier, lors d'une réunion qui s'est tenue à Amsterdam, pas moins de 26 pays européens ont décidé d'autoriser les tests de véhicules autonomes sur leurs routes. Cette proposition émane surtout de 5 pays (Allemagne, Autriche, Espagne, Pays-Bas*, Suède), auxquels se sont ajoutés 21 autres. L'annonce a été faite lors d'une conférence sur le véhicule connecté et autonome, qui s'est tenue à l'initiative du ministre hollandais en charge des infrastructures et de l'environnement, Mélanie Schultz van Haegen.

vendredi 24 février 2017

A propos du prix innovation de la Sécurité Routière

La DSCR a donc constitué un jury, avec l'aide de 8 personnalités indépendantes*, pour encourager l'innovation dans le domaine de la sécurité routière. Sur le papier, rien à redire. Cela change des campagnes habituelles. Le concours a recueilli près d'une centaine de candidats en moins d'un mois et demi. 19 "innovations" ont été retenues et les lauréats seront connus le 28 février. Problème : la plupart des idées... existent déjà à bord des voitures ou vont arriver très prochainement et de façon massive. D'ailleurs, l'un des nominés est Mobileye, un fournisseur israélien qui équipe la plupart des véhicules dotés d'aides à la conduite (ADAS). C'est comme si on récompensait Bosch pour l'ESP ou Valeo pour l'aide au parking. Il y a 10 ans, cela aurait eu du sens. Aujourd'hui, ça montre un décalage et une méconnaissance troublante.

jeudi 23 février 2017

BMW va contribuer à enrichir les cartes de HERE dans le cloud

Dès 2018, les voitures de la marque bavaroise équipées de la technologie de caméra de Mobileye renverront dans le cloud des données qui contribueront ainsi à la mise à jour des cartes HD Live Map, le service connecté de HERE pour les véhicules autonomes. C'est une annonce logique. En tant qu'actionnaire (aux côtés d'Audi et Daimler et de quelques autres) de l'ancienne filial de Nokia, BMW a tout intérêt à ce que les cartes soient le plus à jour possible. Et pour cela, rien de mieux que la mise à jour permanente.

mercredi 22 février 2017

Ce que pensent les français de la voiture connectée et autonome

je suis généralement réticent à publier ce genre d'études, souvent décevantes et qui n'apportent pas grand chose au débat. Et j'ai d'autant plus hésité que l'auteur, Dekra (le leader mondial du contrôle technique*), a trouvé le moyen de publier cette semaine une étude 2016 sur la sécurité routière avec des chiffres... de 2014 et 2015. Mais, j'ai décidé malgré tout de partager avec vous ces résultats, en dissociant la connectivité et l'automatisation.

mardi 21 février 2017

i-Tril : un véhicule autonome de poche pour la ville ?

Ce sera à coup sûr la vedette du stand Toyota au salon de Genève. Le constructeur prévoit en effet de dévoiler en première mondiale le concept i-TRIL dont on ne connaît pour l'instant que ce teaser. Conçu par Toyota Motor Europe (TME) en collaboration avec son centre de design ED², installé à Sophia-Antipolis près de Nice, ce concept-car à moteur électrique s'annonce comme un nouveau mode de mobilité urbaine. Toyota évoque une configuration 2 + (deux places et une d'appoint), une technologie d’inclinaison Active Lean et une aptitude à la conduite autonome.

lundi 20 février 2017

Qu'est-ce que va changer la 5 G dans l'automobile ?

Hier soir, je suis passé dans le JT de 20 h de TF1. Dans le cadre d'un sujet sur la 5 G, on m'a demandé mon avis d'expert sur l'apport de ce nouveau standard de téléphonie pour la voiture autonome. Il est vrai que la connectivité sera essentielle pour le futur véhicule sans conducteur, en particulier dans le cadre des liaisons Car2X et pour aller chercher des informations dans le cloud.

samedi 18 février 2017

AUTOSAR évolue pour prendre en compte la nouvelle donne du numérique

Présenté comme la solution pour standardiser l'électronique embarquée dans l'automobile, lors de son apparition en 2012, et faisant figure de référence mondiale, le consortium AUTOSAR* fait évoluer sa technologie. Il y a désormais l'AUTOSAR classique et la version adaptative qui est plus tournée vers la connectivité et la conduite autonome. C'est une façon pour les constructeurs de garder la main au niveau de l'architecture logicielle pour les futurs véhicules qui se conduiront tous seuls.

vendredi 17 février 2017

Peugeot 5008 : un SUV dynamique pour les familles

Je rentre du Portugal, où sont organisés en ce moment les essais du 5008. N'ayant pas pu faire celui du 3008, qui tombait en plein Mondial de l'Automobile, j'ai donc eu l'opportunité de rattraper mon retard et de rouler avec un SUV qui fait encore mieux. Le 5008 reprend en effet les ingrédients de son petit frère et ajoute quelques éléments qui en font une alternative séduisante aux monospaces.

jeudi 16 février 2017

Michelin lance Factolab

Michelin a décidé de renforcer sa collaboration avec SIGMA Clermont* pour monter le laboratoire commun Factolab sur le campus RDI de Ladoux. Il vise à développer des briques technologiques pour l’Industrie du futur, notamment autour de la coopération homme-machine. Ces outils numériques permettront d'améliorer la qualité de vie des salariés et la productivité.

L'inauguration officielle a eu lieu vendredi, sur le centre de recherche Michelin de Ladoux, mais la structure fonctionne déjà depuis dix-huit mois. Montres connectées et robots dits collaboratifs sont les premières innovations mises au point par les chercheurs de FactoLab et déjà testées depuis plusieurs mois sur les sites Michelin de Cholet et de Valladolid (Espagne).

Ce labo partagé encadre un programme thématique de R&D à moyen et long terme entre trois laboratoires académiques clermontois déjà fédérés dans le cadre du Labex IMobS3** et le groupe Michelin.

*Une école d'ingénieurs située à Aubière, près de Clermont, et qui capitalise sur deux écoles(ENSCCF & IFMA) pour proposer une alliance unique de la Chimie et de la Mécanique Avancée.
**un projet collaboratif d’excellence focalisé sur le thème de la mobilité innovante des personnes, des biens et des machines. Il regroupe des laboratoires clermontois dont l’Institut Pascal, le Lapsco et le Limos placés sous la tutelle du CNRS, de l’Université Clermont Auvergne et de l’école d’ingénieurs SIGMA Clermont.

mercredi 15 février 2017

Bosch réorganise sa division Powertrain et y intègre l'électrique

Alors que le groupe estime que près de 20 millions de véhicules hybrides et électriques seront produits dans le monde d'ici 2025, il a décidé de revoir son organisation. Cela passe par la création d'une entité dédiée à l'électrification. Mais, elle ne sera pas vraiment autonome, car elle viendra se fondre dans la nouvelle division Powertrain Solutions qui regroupera, dès 2018, toutes les activités de l'entreprise liées à l'électromobilité, ainsi que les actuelles divisions Gasoline Systems et Diesel Systems. Une offre globale qui sera portée au total par près de 88 000 collaborateurs sur plus de 60 sites répartis dans 25 pays à travers le monde.

mardi 14 février 2017

Ford casse sa tirelire pour garder une avance dans la voiture autonome

En apparence, c'est beaucoup d'argent. La marque à l'ovale va investir 1 milliard de dollars sur 5 ans dans Argo AI, une start-up basée à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Cette jeune pousse n'a encore rien produit, mais elle a le mérite de réunir des cerveaux qui ont travaillé chez Google et Uber dans le domaine du véhicule autonome. Une aubaine pour Ford, qui est le seul constructeur à annoncer haut et fort son intention de sauter les étapes et d'être le premier constructeur à proposer une voiture autonome de niveau 4 dès 2021.

lundi 13 février 2017

La Caisse des Dépôts lance un appel pour une mobilité plus propre

Cette fois, ce n'est pas pour une simple expérimentation. Dans le cadre de la transition énergétique, et pour accélérer la réduction des pollutions occasionnées par les transports, la Caisse des Dépôts a lancé le 30 janvier dernier un appel à idées (AAI) relatif au matériel roulant « propre » et aux services innovants associés. Cet AAI vise à identifier et accompagner des projets ambitieux, d’initiative publique ou privée, pour les déployer à large échelle.

Les 3 axes retenus sont les suivants : déployer du matériel roulant propre de transport collectif (motorisations électriques, gaz naturel, voire hydrogène) et les infrastructures de ravitaillement ou de recharge associées ; accompagner le développement du véhicule électrique pour les flottes captives d’entreprises ou d’organismes publics et la mise en place d’infrastructures de recharge associées ; favoriser le développement de services innovants de mobilité intelligente (auto-partage, covoiturage, transports à la demande) s’appuyant sur une flotte de véhicules propres.

La date limite de dépôt des candidatures par les porteurs de projets est fixée au 14 avril 2017.

samedi 11 février 2017

2017 : une année capitale pour ramener la confiance... ou pas

2017 est une année de changement selon l’ACEA (association des constructeurs européens). Elle marque effectivement l’entrée en vigueur de deux importantes législations sur les tests d’émissions : un test amélioré de mesure d’émissions de gaz carbonique des voitures effectué en laboratoire (WLTP), et la première étape d’un nouveau test de mesure d’émissions de polluants en conditions réelles de conduite (RDE). "Les tests WLTP et RDE sont essentiels pour regagner la confiance des consommateurs", affirme Dieter Zetsche, patron de Daimler et Président de l’ACEA.

vendredi 10 février 2017

Véhicules autonomes : deux nouveaux sites de tests en vue

Preuve que la terre et pourquoi pas le soleil ne tournent pas qu'autour d'Uber et de Google, on a appris cette semaine que la France et l'Allemagne allaient mettre en place d'ici la fin mars une zone de test entre les deux pays pour expérimenter sur route ouverte des véhicules autonomes et connectés. Sur un parcours qui fera environ 70 kilomètres et reliera les villes de Metz à Merzig (dans la Sarre), les véhicules pourront tester notamment la communication entre les voitures à travers la 5G, le dépassement d'un véhicule et le freinage automatisé, ou encore les appels d'urgence automatiques ("eCall") transfrontaliers.

jeudi 9 février 2017

Véhicule électrique : Mitsubishi aide Renault-Nissan à garder son leadership

Hier, l'alliance Renault-Nissan a révélé qu'elle avait vendu 9 961 347 véhicules en 2016. Soit, un véhicule sur neuf dans le monde. Elle approche du cap symbolique des 10 millions, avec une aide non négligeable de Mitsubishi qui ajoute 934 013 véhicules aux 5 559 902 de Nissan et aux 3 182 625 du groupe Renault. Et ce triumvirat domine également le marché de l'électrique, avec un cumul de 424 797 véhicules.

mercredi 8 février 2017

100 millions de véhicules équipés de cartes HERE

En seulement 13 ans, l'éditeur de cartes numérique a franchi un cap symbolique. 100 millions sont donc équipés à ce jour dans le monde de cartes fournies par HERE (dont la plupart sous l'ancien nom Navteq). Un seuil qui coïncide avec la montée en régime du GPS, dont la part d'équipement est passée en 4 ans de 30 à 48 % sur les voitures neuves, en Amérique du Nord et en Europe.

mardi 7 février 2017

Smartphone au volant : et maintenant des études fictives ?

Figurez-vous qu'hier, c'était la journée mondiale sans téléphone portable. Depuis 2001, la Saint-Gaston (en référence à la chanson de Nino Ferrer...) est une journée de réflexion sur l'usage du mobile au volant. Un thème qui confine parfois à l'obsession, et que certains acteurs agitent pour essayer de justifier la stagnation des chiffres de sécurité routière, et donc leur combat pour son interdiction totale. A ma grande surprise, la Prévention Routière - que je pensais plus pondérée - tombe également dans ce travers.

lundi 6 février 2017

PSA lance son appli Free2Move

Le groupe PSA lance officiellement sa plateforme de services de mobilité à travers une nouvelle application, Free2Move. Elle a été pensée pour faciliter l'expérience de mobilité des utilisateurs avec un accès centralisé aux services de plusieurs opérateurs d'autopartage. Le client peut ainsi visualiser sur un seul et même écran tous les véhicules disponibles près de lui pour se déplacer en voiture, à scooter ou à vélo.

samedi 4 février 2017

Monaco : un nouveau salon en approche

Après Top Marques et Ever Monaco, qui ont lieu tous les deux en avril, la Principauté va accueillir un nouvel événement : le SIAM (Salon International de l'Automobile de Monaco). Il est prévu du 16 au 19 février. Organisé par l'ancien patron du Mondial de l'Automobile, Thierry Hesse, en compagnie de son fils, ce salon propose de mettre en avant les véhicules propres, innovants et de prestige, avec un format qui bouscule les standards des salons automobiles traditionnels.

vendredi 3 février 2017

Les nouvelles mobilités encouragent le vol

Si l'on en croit l'Observatoire des vols mis en place par Traqueur, les véhicules proposés en autopartage deviennent de nouvelles cibles. Le spécialiste des solutions après-vol note que les vols par abus de confiance ont augmenté en 2016 d’un quart par rapport à 2015 et représentent aujourd’hui 15 % des vols de véhicules sur le parc Traqueur. C'est plus que le Home Jacking (13 %).

Cette progression s’explique notamment par les nouveaux modes de consommation de l’automobile, comme par exemple la location entre particuliers, le covoiturage, ou encore l’autopartage, qui sont encouragés et se développent à un rythme soutenu depuis quelques années.

L'abus de confiance est donc devenu la deuxième cause de vol, d'après les statistiques des cas traités par Traqueur. Si vous louez un véhicule, mieux vaut rester sur ses gardes face à des clients pressés ou qui n'ont pas leurs papiers. La prudence est encore plus de rigueur le week-end, en particulier le samedi soir. Et si vous faîtes partie de la communauté BlaBlaCar, attention, car les voleurs profitent parfois d'un moment d'inattention des conducteurs pour partir avec le véhicule, par exemple pendant une pause aux toilettes ou lors de l'achat de nourriture sur une aire d'autoroute.

C'est une tendance à surveiller, d'autant que le partage de véhicules par smartphone ouvre la voie à de nouveaux abus. Mais, la méthode privilégiée des voleurs reste à ce jour le mouse jacking des véhicules (vol par un moyen électronique), qui représente 68 % des cas.

jeudi 2 février 2017

Le Diesel sous la barre des 50% : un événement ou pas ?

Hier, en communiquant les chiffres du marché français, le CCFA a révélé au passage que le Diesel était passé sous la barre des 50 %. Une première depuis l'an 2000. Il est vrai que la part du "mazout" a été de 47,9 % en janvier, contre 52 % en 2016. Depuis 2012, date du pic à 73 %, il a ensuite connu une baisse régulière, perdant plusieurs points chaque année. Est-ce que cela signifie pour autant que l'essence est repassée devant ? Pas encore, car l'essence est à 46,3 % (sauf si on ajoute le chiffre des hybrides). Le Diesel conserve donc un léger avantage, qu'il va probablement perdre dans les mois qui viennent.

mercredi 1 février 2017

Le droit à la mobilité pour tous ? Deuxième partie

Comme convenu, je reviens donc sur la prise de la parole de la FNAA, qui fédère les garages indépendants*. Après avoir dressé le tableau d'une France où l'automobile reste un moyen de transport bien commode (ce qui n'empêche pas de réfléchir à un meilleur usage), je vais donc évoquer le rôle que souhaite pouvoir continuer à jouer les réparateurs automobiles multimarques (non membres des réseaux constructeurs), qui représentent plus de 50 % du nombre total de réparateurs. Ces professionnels, qui maillent le territoire et assurent une proximité, craignent d'être écartés de l'entretien et de la réparation des futurs véhicules. Or, ils prétendent avoir la capacité à intégrer les nouvelles technologies et les nouveaux services attendus par les consommateurs, tout en réussissant à contenir un rapport qualité/prix de prestation en phase avec leurs attentes budgétaires.