mardi 28 avril 2009

Des mesures européennes pour le véhicule électrique






L'Europe doit prendre des mesures et aider le secteur émergent de la voiture électrique pour ne pas être dépassé par les Etats-Unis et la Chine : tel est le message que tient en substance l'Association Européenne pour les Véhicules Electriques à Batterie. Cette ONG prend la parole alors que la Commission doit adopter en juin une communication sur le "futur des transports".

En préambule, l'Association rappelle l'avantage écologique de la voiture électrique par rapport aux voitures actuelles :
- deux fois moins de rejets de CO2 dans l'atmosphère, tous modes de production de l'électricité en Europe
- une réduction de 20° % du pétrole en ville avec en prime un gain au niveau du bruit et de la congestion (en cas de développement de l'auto partage)

Mais, le volet le plus important est politique. C'est un plaidoyer pour des aides directes aux acteurs qui se mobilisent autour du véhicule électrique. Aux Etats-Unis, des aides sont prévues pour les fabricants de batteries (réunis par ailleurs sous la forme d'une vaste coalition pour avancer sur la recherche), les constructeurs et les consommateurs. L'Europe devrait donc prévoir aussi des financements pour la recherche sur les batteries, ainsi que pour la production de véhicules propres, mais aussi pour les collectivités qui pourraient ainsi offrir une infrastructure de recharge avec des bornes électriques et un stationnement gratuit et illimité. Enfin, les clients pourraient se voir proposer des réductions (30 à 60 % sur le prix d'achat, incitations fiscales pour changer sa voiture et la remplacer par une électrique) et des dérogations comme la possibilité de prendre des voies de bus.

Pas sûr que tout ce beau programme soit adopté, mais cela fait un joli sujet de campagne pour les élections européennes...

jeudi 23 avril 2009

Vers le GPS connecté

A quoi ressemblera le GPS du futur ? La réponse se trouve parmi toutes ces illustrations. Qu'il s'agisse d'un système de navigation embarqué, d'un GPS nomade ou d'un Smartphone avec récepteur GPS, il est évident que ce sera un appareil "connecté", capable de recevoir de l'information en temps réel. Garmin a développé avec Asus un "Nüvifone G60" : un téléphone intelligent rival de l'iPhone, conçu avant tout pour aider à trouver un itinéraire. Il permet de trouver son chemin, de consulter des informations locales (météo, commerces, hôtels) et même de mémoriser sous forme de points GPS un site, grâce à son appareil-photo intégré (ce qui permet d'y retourner la fois d'après en cliquant directement sur la photo).

mardi 21 avril 2009

Où en est la Chevrolet Volt ?



Faillite ou pas faillite, General Motors continue son bonhomme de chemin avec la Volt. Vous le savez, il s'agit de ce véhicule électrique à prolongateur d'autonomie, capable de rouler 64 km (40 miles) à l'électricité sans bruit et sans pollution, et qui a un petit moteur d'appoint d'1,4 L, alimenté par de l'essence ou du bio-éthanol pour rouler au total plusieurs centaines de km. C'est un E-REV (Extended Range Electric Vehicle), et non un hybride ou un "plug in" hybride comme cela a pu être annoncé parfois. Eh bien, GM avance. Non seulement, la voiture sera bien produite en 2010 aux Etats-Unis, mais on connaît quelques uns de ses composants.

lundi 20 avril 2009

La Peugeot du futur

Et si c'était la voiture idéale pour les grandes métropoles mondiales ? Une auto propre, aux formes adaptées pour le trafic urbain et avec un design attractif ?
Depuis quelques années, Peugeot organise un concours de design à l'échelle mondiale et aide le lauréat à réaliser une maquette à l'échelle 1, qui est ensuite exposée dans un salon international.


La maquette que vous voyez ici vient d'être présentée au salon de Shanghaï : un choix très symbolique, car le thème portait cette année sur "la Peugeot des mégalopoles mondiales de demain". C'est un clin d'oeil, car on sait que les pays comme la Chine et l'Inde vont devoir adopter de nouveaux modèles de mobilité pour ne pas déclencher un cataclysme au niveau du climat.

samedi 18 avril 2009

Opel Multi : plusieurs voitures, un seul loyer

video

Opel a mis en place une nouvelle formule pour acheter une voiture. Vous payez un crédit pour une auto, mais moyennant un petit supplément, vous avez le droit d'emprunter un autre véhicule 20 jours par an. Imaginons que vous habitez par exemple Paris, que vous avez des enfants, mais que votre monospace ne sert que pour quelques week ends et les grandes vacances... Ne serait il pas plus judicieux d'avoir au quotidien un petite citadine et de réserver pour les vacances le grand monospace pour toute la famille ? Cela est désormais possible avec Opel Multi. La formule combine en fait du crédit classique (ce que pratiquent 70 % des clients) et de la location. Grâce au concours des concessionnaires qui font Opel Rent et du réseau UCAR, Opel dispose d'un réseau de 600 points service. C'est pratique pour obtenir le véhicule que l'on souhaite. Car, en fonction des packs, on a accès à un, deux véhicules ou toute la gamme Opel. C'est pratique pour se faire plaisir en cabriolet aux beaux jours, frimer à bord d'un coupé, ou tout simplement faire les brocantes ou déménager à l'aide d'un utilitaire. Mais, il vaut mieux réserver trois semaines à l'avance pour être sûr de l'avoir.Le client dispose en fait d'un chéquier, avec 20 chèques qui correspondent aux 20 jours de location par an. 1 jour est égal à 24h d'utilisation, avec un kilométrage compris de 200 km. Le constructeur estime que la formule permet à une famille, jusqu'ici obligée d'avoir deux voitures, d'économiser ainsi jusqu'à 8000 € au bout de 5 ans. C'est courageux de la part d'Opel, qui fait preuve d'offensive alors que la maison mère (General Motors) est au bord de la faillite. En tout cas, cette initiative française montre que la mobilité change de visage.

vendredi 17 avril 2009

Toyota et la conduite coopérative en ville

Le futur de la conduite en ville s'écrit au Japon. Toyota va organiser du 21 au 23 avril une démonstration publique de ce qu'on appelle les systèmes de sécurité reliés à l'infrastructure. Cela va se passer à Toyota City, près de Nagoya, où des tests viennent d'avoir lieu pendant 4 mois. Pour aller plus loin que les capteurs embarqués (radar, vidéo), fort utiles mais aveugles au-delà d'un certain rayon, les voitures du constructeur japonais vont utiliser une communication sans fil avec l'infrastructure. Ainsi, elles seront capables de ralentir préventivement à l'approche du feu (quand celui ci est sur le point de passer au rouge), de recevoir une alerte sur une éventuelle collision par l'arrière (détectée par un portique dans la file de circulation), ou encore de savoir si des vélos ou des piétons traversent la rue au moment de tourner à un carrefour. Tout cela en temps réel, et "on line". Le conducteur sera même en état de savoir quand le feu va passer au vert, par un signal de décompte dans son véhicule. Un signal sera également envoyé à partir d'une balise pour rappeler l'existence d'un stop, si l'infrastructure estime la vitesse de déplacement trop grande par rapport à l'emplacement de cet arrêt. Comme on le voit, le trafic urbain sera placé à terme sous haute surveillance. Mais, cela va aussi contribuer à réduire les accidents et à optimiser le trafic (moins de crétins qui dorment encore quand le feu passe au vert).

mercredi 15 avril 2009

Zorro arrive dans le GPS




C'est une histoire comme je les aime... Un couple (lui français, elle chinoise et cavalière émérite) décide de se lancer dans l'univers du GPS et de le rendre plus accessible : d'où l'idée du Zorro. En effet, le service est on ne peut plus abordable car on ne vous réclame que 19 Euros pour la France (29 Euros pour l'Europe) pour une licence à vie avec la cartographie Navteq, qui se télécharge sur un téléphone mobile à partir de leur site Internet http://www.zorrogps.com/FR/index.asp.

dimanche 12 avril 2009

Voiture électrique à 10 000 $

Zenn Motor Company va vendre aux Etats-Unis sa voiture électrique pour moins de 10 000 $ (9995 pour être précis). Pour parvenir à un tel prix, le constructeur canadien bénéficie d'une aide (4750 $ dans le cadre du programme Ambassador) et d'un crédit d'impôt fédéral (1250 $). L'auto passe donc de 15 000 à moins de 10 000 $ (un peu comme la "Ségo car", la Heuliez Friendly quand elle sortira en 2012). Ce véhicule urbain revendique une autonomie de 400 km et une vitesse de pointe de 125 km/h. La Zenn est une voiture 100 % électrique, dont la batterie produite par le texan EEstor peut se recharger en seulement 5 mn. Oui, vous avez bien lu. Zenn s'est fait adjugé l'exclusivité de cette technologie novatrice et qui ferait de la voiture électrique une réelle alternative à l'essence. D'ailleurs, quelques bonnes fées se sont penchées sur le berceau d'EEstor, dont Zenn, mais aussi Google et Amazon. Sa batterie en céramique ne présenterait pas de risque de surchauffe, contrairement au lithium-ion. Et, selon le site GM-Volt.com, General Motors serait en contact avec EEstor pour sa Volt, attendue en 2010. Pour la petite histoire, la Zenn a été conçue à partir d'un châssis fourni par la société Microcar en France !
Pour plus d'infos : http://www.zenncars.com/.

vendredi 10 avril 2009

GM passe à l'injection directe essence

video

Le moteur à essence n'a pas dit son dernier mot, mais il sera plus économique à l'avenir. Et cela, GM l'a compris. Le constructeur américain, toujours sous la menace d'une faillite, fait feu de tout bois actuellement. Dernier exemple en date : il mise sur l'injection directe pour les moteurs à essence. Sur le même principe que pour les moteurs diesel modernes, on injecte à haute pression du carburant qui est plus finement dosé et qui contribue donc à consommer moins. La technologie s'applique sur plusieurs modèles du groupe (Buick, Cadillac, Chevrolet, GMC, Pontiac, Saturn). La démarche est vertueuse, mais on remarque quand même au passage que l'injection directe s'applique sur des gros moteurs (2 L turbo, 2,4 L, 3 L V6). Il ne reste plus qu'à réduire la taille des moteurs et celle des véhicules et General Motors pourra repartir de l'avant. Mais, il ne faut pas désespérer.

mercredi 8 avril 2009

GM et Segway réinventent la mobilité urbaine


Mieux vaut tard que jamais... Alors qu'il est acculé à un plus que probable dépôt de bilan, General Motors se décide à explorer la voie de véhicules plus respectueux de l'environnement et surtout mieux adaptés à la ville. Il a donc passé un partenariat avec Segway pour développer un nouveau concept de mobilité. Son nom est PUMA (Personal Urban Mobility and Accessibility). Le projet, qui associe le meilleur de GM et de l'inventeur du Human Transporter (tout le monde connaît et a déjà vu un Segway, ce drôle d'engin qui tient tout seul en équilibre), vient d'être dévoilé à New York. L'engin a deux roues et ne pollue pas, vu qu'il fonctionne à l'énergie électrique. Et en plus, il est communicant. Il permet par exemple de trouver facilement un parking où se garer et de rester en contact avec ses amis (via Facebook ou autres réseaux sociaux). Comme quoi, quand on veut on peut trouver des solutions...

lundi 6 avril 2009

La voiture familiale selon Ford


Voici la vision de Ford pour une voiture à la fois "fun" et high tech.
La Transit Connect "Family One" s'adresse à une famille jeune, dont les parents sont branchés écologie et technologie, et dont les enfants apprécient le multimédia. Bon, d'accord : ce n'est qu'une camionnette avec des couleurs plus chatoyantes et un emballage VP (un peu comme les Kangoo et les Berlingo). A bord, il y a plein de rangements et on peut embarquer plein de choses, comme des sacs de voyage, du matériel de sport et j'en passe. Le plus fort, c'est que Ford a prévu un ordinateur de bord avec une connectivité RFID.

dimanche 5 avril 2009

BMW et la réparation high tech


BMW propose depuis 2007 un service innovant dans le cadre de sa stratégie "Connected Drive". Il s'agit de la télé-maintenance. Explication : grâce à la téléphonie mobile (carte SIM embarquée ou liaison Bluetooth avec le téléphone du client), il est possible de contacter un opérateur quand la voiture affiche un témoin d'alerte. BMW peut alors prendre la main à distance et effacer le message d'erreur (quand c'est un bug ou un problème mineur), sans qu'il soit nécessaire de passer chez le concessionnaire. Il est également possible de "réparer à distance". Ainsi, le constructeur a déjà réinitialisé des logiciels d'ouverture et de fermeture pour des cabriolets.

mercredi 1 avril 2009

Toyota et la précollision



Toyota a développé deux nouveaux systèmes de sécurité : la précollision "frontale-latérale" et les sièges actifs. Le premier utilise un radar à angle plus large pour détecter les éventuels obstacles qui arrivent de face, mais aussi sur les côtés. Ainsi, la voiture peut freiner toute seule ou déclencher les systèmes de retenue si une voiture risque de vous percuter à un carrefour.



Jusqu'à présent, le second dispositif de protection était appliqué en mode frontal chez Lexus (LS 460 et 600) et Toyota (Avensis). En cas de choc probable, le siège se redresse et aide à maintenir les passagers. Avec le nouveau dispositif, les dossiers se redressent si un danger est détecté également par les capteurs à l'arrière. Ces deux technologies vont être appliquées très prochainement sur un modèle de Toyota, au Japon.